Lors des 7èmes rencontres conseils de L’Association des Directeurs et Responsables Achats (L’Adra), le 18 mai dernier, la Business Line Breakthrough Performance de KLB Group a dévoilé ses 4 clés  d’optimisation des délais pour la mise sur le marché des médicaments génériques, à travers les achats de sous-traitance dans le secteur pharmaceutique.                                                                                                                             

 

A Neuilly-Plaisance, le 14 juin 2017

 

Benjamin MALFAIT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

              Benjamin MALFAIT 

 

Dans un contexte fortement concurrentiel, où les risques de pertes financières et de gestion des ressources humaines sont importants, le délai de mise sur le marché d’un médicament générique représente un enjeu dont il faut mesurer et anticiper l’impact. La Business Line Breakthough Performance de KLB Group se prononce en faveur de leviers d’optimisation économiques et chronologiques à mettre en place dès le début du projet.

 « Dans le cadre de la fabrication de médicaments génériques, c’est le premier produit lancé qui obtient la part de marché la plus élevée. Or, le secteur pharmaceutique est marqué par des tests de qualification et un enregistrement réglementaire qui peut durer entre 3 et 10 ans. Ce qui mobilise du personnel et des ressources. Les tests de qualification de produit sont particulièrement nombreux dans le cadre d’un projet de ce type, avec plusieurs phases de prototypage. Tous les concurrents veulent être les premiers à l’échéance du brevet pour garantir le retour sur investissement » explique Benjamin MALFAIT, Manager au sein de KLB Group.

Les retours d’expérience obtenus par KLB Group auprès des professionnels du secteur révèlent des usages et des comportements à adopter pour sécuriser l’implémentation du projet.

 

1. Apporter les compétences nécessaires

L’expertise technique et sectorielle est le premier levier d’optimisation du temps. S’entourer d’experts permet de bénéficier d’un réseau déjà établi et de challenger les besoins pour les adapter aux capacités du marché.

2. Raccourcir les délais de production

KLB Group préconise de ne négliger aucune solution pour obtenir dans le meilleur délai la qualité et les coûts escomptés. Investir chez un sous-traitant, fabriquer le médicament générique avec le laboratoire pharmaceutique dépositaire de la formule sont autant de possibilités qui permettent d’être prêts à l’échéance du brevet.

3. Travailler sans interruption son réseau de fournisseurs

L’éventail de formes, packagings, matières et environnements réglementaires, très étendu dans le secteur pharmaceutique, présuppose une collaboration avec un panel pouvant compter jusqu’à 5000 spécialistes de la santé. La veille et l’enrichissement continus de ce vivier et la connaissance fine de ses capacités permettent d’identifier en amont les parties prenantes des futurs projets.

4. S’affranchir des schémas habituels et s’assurer de faire les bonnes choses grâce à la priorisation

A l’accoutumée, les Achats et le Service industriel ne sont sollicités qu’après l’intervention des cellules Marketing et Recherche & Développement.

Or, KLB Group recommande d’impliquer le service Achats plus tôt dans le processus, lorsque le Marketing en est encore au stade de la réflexion. La consultation du panel, s’il a été étoffé, comme le recommande Benjamin MALFAIT, permet d’anticiper le besoin. C’est cette connaissance du marché de la santé à travers la catégorisation du réseau de fournisseurs qui permet de désigner les projets susceptibles d’aboutir le plus rapidement.

Le leader de l’implémentation de projets, par cette prise de position, se démarque de façon assumée des méthodes plus conventionnelles.

Les résultats

En actionnant ces 4 leviers, KLB Group génère un gain de temps de 35 % en moyenne sur son calendrier d’action. La découverte de ces 4 axes a conduit à une méthodologie mise au service d’importants clients du secteur pharmaceutique qui ont, ainsi, gagné en autonomie.

Pour Benjamin MALFAIT « Au fur et à mesure que l’on a avancé, on a structuré, balisé… on a construit une méthodologie pour transmettre des bonnes pratiques et on a élaboré des outils. Tout cela dans l’objectif de mettre en place un système autonome et viable pour nos clients. Nous implémentons chez nos clients pour qu’ils fassent encore mieux et le plus rapidement possible ! Ils le savent. Nous travaillons dans cette optique en toute transparence. »


Contact 

Sandie Ornat,   

+ 33 (0)1 49 44 35 00

+ 33 (0)7 62 73 46 51

sornat@klbgroup.com  

                                      

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                

Plus de 700 collaborateurs 

de 31 nationalités répartis 

dans 11 pays différents.

Voir tous nos bureaux